Address
304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Work Hours
Monday to Friday: 7AM - 7PM
Weekend: 10AM - 5PM

Comprendre l’imposition des dividendes simplement

Dividendes démystifions ce terme mystérieux

Avouez-le, le mot « dividende » vous paraît encore bien compliqué ! Pourtant, comprendre ce que c’est peut vous aider à mieux gérer votre portefeuille boursier. Dans cet article, on vous explique tout en 5 étapes simples. Commençons par les bases : un dividende, c’est une partie des bénéfices que l’entreprise verse à ses actionnaires. Concrètement, si la boîte a bien gagné de l’argent durant l’année, elle peut décider de le redistribuer à ceux qui ont investi en achetant des actions. Ce versement a lieu en général deux fois par an. Plus l’entreprise est lucrative, plus le dividende aura tendance à être élevé !

Les impôts sur les dividendes, décryptés

Maintenant que vous savez ce qu’est un dividende, penchons-nous sur leur fiscalité. Car oui, l’Etat prélève sa part du gâteau. Sachez que les dividendes sont soumis à deux prélèvements : d’abord un prélèvement forfaitaire unique de 30% dès leur versement (12,8% d’impôt sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux). Pas de panique, ce montant est déductible de vos impôts finaux. Ensuite, lors de votre déclaration d’impôts annuelle, l’ensemble de vos revenus (salaires, pensions et donc dividendes restants) seront réexaminés en fonction de votre tranche marginale d’imposition. Votre taux final peut donc être inférieur ou supérieur à 30% !

Votre taux d’imposition, ça dépend!

Comme on l’a vu, votre taux d’imposition final sur les dividendes variera selon vos revenus globaux. Mais quelques précisions utiles: si vous êtes assujetti au barème à taux unique (revenus inférieurs à un certain plafond), le taux sera de 30%. Au-delà, les taux du barème progressif s’appliqueront, pouvant atteindre 41% pour les plus hauts revenus. Petit bonus: les actions détenues dans un PEA sont exonérées d’impôts au bout de 5 ans. De même, les dividendes perçus dans un contrat d’assurance-vie ne sont pas soumis à l’impôt. À vous de choisir le placement le plus adapté à votre profil fiscal!

Optimisez votre fiscalité sur les dividendes

Désormais bien informé sur la fiscalité des dividendes, voici quelques astuces pour la optimiser. Privilégiez bien sûr les actions détenues dans un PEA ou assurance-vie comme évoqué précédemment. Vous pouvez aussi fractionner votre déclaration sur plusieurs années si vos dividendes sont importants, afin de ne pas sauter de tranche. N’hésitez pas non plus à déduire vos frais de gestion du montant imposable. Enfin, pour les entrepreneurs, sachez que les dividendes de participations minoritaires peuvent bénéficier d’un abattement de 50% dans votre déclaration de revenus. A vous de jouer pour réduire au maximum l’impact fiscal sur vos placements!

Vos questions sur la fiscalité des dividendes répondues!

On arrive au terme de ce guide pratique sur l’imposition des dividendes. Mais des interrogations subsistent peut-être encore pour vous? N’hésitez pas à me les poser, je me ferai un plaisir d’y répondre. Par exemple, comment déclarer vos dividendes? Est-ce que la fiscalité est la même pour les dividendes perçus à l’étranger? Puis-je diminuer mon prélèvement à la source? Autant de petits détails qui peuvent avoir leur importance au moment de gérer votre portefeuille d’actions. N’oubliez pas non plus que des règles particulières s’appliquent aux dividendes versés par des PME. Bonne gestion de vos placements et à bientôt pour de nouveaux conseils très pratiques!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *